Architecte Eric Rongvaux - Atelier d'Architecture, Urbanisme et Expertise SPRL
Maison et économie d'énergie

Ventilation double-flux.

La VMC est le sigle usuel pour désigner la ventilation mécanique contrôlée des bâtiments. La VMC est un dispositif intégré au bâtiment fonctionnant avec une centrale de ventilation forçant l'extraction de l'air pour le renouveler et assurer ainsi la qualité de l'air intérieur.
La VMC existe en simple flux, double flux ou hygroréglable. En extrayant l'air des locaux, la VMC simple flux extrait également les calories qu'il contient.
 
La VMC hygroréglable permet de contrôler la teneur en humidité de l’air entrant et sortant, des testeurs d’humidité sont placés à l’entrée des prises d’air neuf ainsi que sur les bouches d’extraction. Ce système "intelligent" permet ainsi de limiter les déperditions de chauffage par un système à débit variable en fonction de la situation.
 
Dans un système « double-flux », l’air vicié et l’air neuf sont entraînés par deux ventilateurs, au lieu d’un pour les systèmes simple flux.

On insuffle de l’air frais dans les pièces sèches (salon, chambres, etc.) et on extrait l’air vicié dans les pièces humides (cuisine, salle de bain, etc.). Entre les deux flux d’air, on dispose d’un échangeur de calories, assurant la récupération de 60 à 65 % des déperditions dues au renouvellement d’air, soit une économie de chauffage d’environ 15 % par rapport à un simple flux classique et environ 8 % par rapport à un simple flux hygrorégulé.
 
Il existe en général 2 types d’échangeurs.

Les échangeurs à plaque sont un dispositif utilisé plutôt pour le secteur résidentiel. Ce dispositif est constitué de plaques soudées entre elles en aluminium ou en matériaux composites constituant un réseau en forme de nid d’abeille où les flux d’air entrants et sortants se croisent à contre-courant.

Les échangeurs à roue sont un dispositif utilisé plutôt pour le secteur industriel. Ce dispositif est un accumulateur de type cylindrique constitué de plaques formant de petits canaux. La roue formée tourne par cycle, en rotation très lente pour permettre une accumulation de l’énergie de façon optimale, les veines d’air entrantes et sortantes traversent cette roue à contre-courant.